Accident de la route maurice

La route où que ce soit dans le monde a toujours représenté un danger important, manque de civisme, recherche de sensations fortes, alcool au volant, l'Ile Maurice n'est pas épargnée.

En plus de cette problématique humaine de base, viennent s'ajouter sur les routes Mauriciennes des problèmes très spécifiques :

  • L'état des routes est parfois déplorable (même si globalement le réseau routier est de mieux en mieux entretenu)
  • De nombreux motocyclistes ne savent absolument pas conduire, la formation se faisait à travers le code de la route uniquement. Et globalement la formation au permis de conduire n’aide pas à se mettre en situation réelle de conduite sur route.
  • Les bus roulent à tombeau ouvert dès l’instant où le chauffeur et le contrôleur sont rémunérés aux nombres de passagers transportés.
  • De nombreux conducteurs vont rouler très doucement pour faire des économies d’essence, vous forçant à les doubler dans des conditions souvent dangereuses.
  • L’éclairage de nuit est un véritable problème.
  • Les contrôles routiers bien que de plus en plus régulier, restent très rares, sans compter que l’application de sanctions lourdes, l’est tout autant.
  • Enfin l’Ile Maurice est un pays au climat tropical, ainsi lorsqu’il y a des pluies diluviennes, la route présente 2 dangers, la visibilité est quasi nulle et le risque d’aquaplaning particulièrement important.

Comment conduire à l’Ile Maurice ?

Si vous décidez de louer ou d'acheter une voiture à l'Ile Maurice ou tout autre véhicule, il faut savoir que la conduite est à l’anglaise, ce qui peut légèrement vous chambouler dans les premiers instants mais comme la majorité des voitures mauriciennes sont équipées de boîtes automatiques vous allez surtout vous emmêler les pinceaux entre essuies glaces et clignotants.

Ensuite la prudence doit être votre fer de lance, les comportements routiers sont très différents, vous devez donc chasser rapidement vos habitudes pour vous adapter à la conduite à l’Ile Maurice.

Quelques exemples de comportement routier qui diffèrent de nos routes :

  • Un appel de phares, peut avoir plusieurs significations : Attention je passe ! Allez-y vous pouvez passer !
  • L’utilisation de l’avertisseur sonore présente également de nombreuses significations : Attention je passe ! Attention je double ! Bonjour ! Avez-vous besoin d’un taxi ? Ton comportement est dangereux !
  • Un véhicule peut parfaitement s’arrêter au milieu de la route sans raison apparente, le chauffeur peut téléphoner, réfléchir, aller acheter une baguette de pain, sans pour autant mettre ses warning, son clignotant et vous forçant au passage à faire une manœuvre pour le dépasser.
  • Les cyclomotoristes et cyclistes ont tendance à s’engager à un croisement même si vous avez la priorité, que votre feu est vert, c’est une vilaine habitude qui est inscrite dans les mœurs.
  • Les piétons ont rarement un espace aménagé pour circuler, ils empruntent donc la route, en fonction des régions de l’île, les piétons se considèrent comme prioritaires et malgré un trottoir conçu pour eux, ils empruntent la route. De nombreuses manifestations religieuses se déroulent sur les routes, parfois même sur l’autoroute.
  • L’autoroute est empruntée par toutes sortes de véhicules, vélos, cyclomoteurs, engins agricoles.

Bref vous l’aurez compris la prudence est essentielle, perdre votre calme serait une grossière erreur, c’est le moyen le plus sûr de provoquer un accident et de vous retrouver dans une situation complexe à gérer surtout si l’accident est grave ou mortelle. Les Mauriciens sont pacifistes sauf sur les routes.

Enfin, notez que le nombre de morts sur les routes Mauriciennes est très important. A mon sens les campagnes de sensibilisation ne sont pas assez agressives et les sanctions ne sont pas assez fortes.