l_aventure_du_sucre

En ce moment à l’Ile Maurice c’est l’hiver, il ne fait pas spécialement froid, mais comme le corps humain s’habitue vite à l’humidité et aux températures qui font la joie des touristes qui viennent dans l’Océan Indien, j’évite les plages et autres endroits ventés au profit de lieux où ma culture va grappiller un peu plus sur les nombreux verres de rhum qui ont coulé depuis que j’ai posé les pieds à l’Ile Maurice.

Bon vous me direz à première vue la visite de l’Aventure du Sucre qui est en fait une ancienne usine sucrière située dans le Nord à Beau Plan, peut faire penser au rhum, mais non, ce n’est pas une rhumerie et ce n’est pas une simple usine sucrière.

Donc si je dois conseiller une visite culturelle à l’ile Maurice, au milieu des attractions touristiques bien connues et des journées à dorer sur la plage pour entretenir son cancer de la peau, vous devez aller à l’Aventure du Sucre.

Pourquoi ? Me direz-vous !

Et bien, c’est une façon intéressante de découvrir l’histoire de l’Ile Maurice, pour un tarif ridicule, Rs150 pour les touristes, Rs75 pour les Mauriciens et résidents.

Si ce n’était que le prix, le contenu est lui aussi particulièrement intéressant, puisque toute l’histoire de l’Ile Maurice est retracée dans les grands traits, depuis sa colonisation temporaire par les hollandais, jusqu’à aujourd’hui.

C’est bourré d’anecdotes drôles, on découvre qui sont les acteurs incontournables du développement de l’Ile Maurice et on comprend mieux l’importance de Labourdonnais sans qui l’Ile Maurice serait peut être restée une île utilisée pour le ravitaillement des navires pendant encore plusieurs siècles.

On comprend mieux aussi, pourquoi le Jardin de Pamplemousses regorge d’espèces aussi rares qui viennent de partout dans le monde.

Mais plus triste aussi, on comprend que la canne à sucre qui a été un moteur pendant des années, a aussi été un terrible frein à la diversification de l’agriculture.

Enfin, je vous laisse le soin de le découvrir, il faut prévoir au moins 2/3h pour la visite, car il y a tout de même plusieurs siècles d’histoire à découvrir.

Sans oublier à la fin de la visite, la possibilité de déguster différents sucres locaux et bien entendu des rhums.

Pour le rhum, je conseille quand même le rhum qui sort de la rhumerie de Chamarel, qui est produit en méthode Cognac, il a un très bon niveau même si son prix est presque une honte, le rendant inaccessible à la majorité des Mauriciens. Mais ça c’est une autre histoire.

Enfin pour en revenir à l’aventure du sucre, c’est très bien pensé, c’est un musée qui retrace à la fois l’histoire de l’Ile Maurice, qui présente aussi le fonctionnement de l’usine sucrière, qui est un bon outil pédagogique pour les enfants, avec des animations sous forme de mini-documentaires, bon je pense cela dit que pour vraiment en profiter, il faut se mettre dans un mode culture et y aller avec l’envie d’en apprendre plus sur l’Ile Maurice, pas dans l’espoir de faire une visite pour s’occuper en prenant pleins de belles images dans les yeux, car là c’est la déception quasi-assurée.