Remercions Tony Comiti Productions pour cette agréable farce sur l’Ile Maurice. Après la bande annonce particulièrement racoleuse qui avait été diffusée la semaine précédente, l’Ile Maurice était en ébullition dans l’attente de ce reportage qui allait montrer la façon dont les français percevait l’Ile Maurice.
Vaste supercherie, je n’en attendais pas moins des spécialistes des reportages qui précédent les élections françaises.


Je ne sais pas quelle a été la perception de mes compatriotes, mais je pense dans l’ensemble que le seul message qui est ressortie de cette émission est l’Ile Maurice, c’est vraiment trop bien, c’est un petit paradis sur terre. En même temps, je vois mal un pays comme la France se mettre dans une situation diplomatique vaseuse avec l’Ile Maurice en diffusant un reportage qui montrerait réellement ce qu’il y a de plus horribles à l’Ile Maurice. L’économie Mauricienne repose encore aujourd’hui avant tout sur le tourisme et de toute façon, les touristes, par choix je le pense sont souvent parqués dans leur hôtel.


Ce que je trouve regrettable par contre, c’est la façon dont l’Ile Maurice est faussement présentée. Les droguées, il y en a ici comme ailleurs, mais de toute façon, ce ne sont pas des drogués comme on peut en trouver dans nos rues, là c’est de la défonce, c’est pour oublier la misère, la douleur et ce n’est pas pour s’afficher ou crier son mal être à la face du monde, donc les drogués de l’Ile Maurice, même si on peut les croiser ne sont pas de dangereux camés comme on pourrait l’imaginer.


L’introduction du reportage aussi était vraiment fumiste, on pourrait presque croire que l’Ile Maurice est la destination des grands riches de ce monde et personne d’autres, « des hôtels clubs commencent à ouvrir » oui le Club Med a ouvert il y a 30 ans, c’est un bon début…. J’ai bien aimé aussi le côté Baie du Tombeau, le pire endroit qui existe au monde, bien que Batterie Cassée et Roche Bois soit sans nul doute des lieux où il ne fait pas bon vivre selon nos critères, il n’en est pas mois que Baie du Tombeau accueil de très très belles villas qui n’ont rien à envier au coin les plus huppés de l’Ile Maurice. Et la résidence de Lise Cointreau, située à Pointe aux Sables, « la banlieue chic de Port Louis », pourtant Pointe aux Sables a lui aussi son côté coupe gorges et il n’y a pas que de la somptueuse maison.


Et le coup des Créoles qui ne s’en sortent pas, si ce n’est en vendant de la drogue, j’ai pourtant l’impression que nombreux sont les gens à évoluer socialement et professionnellement peu importe leur communauté.
Bref, un reportage qui survole les choses et qui ne fait rien avancer. Si le reportage se devait de démontrer les défauts de l’Ile Maurice, il y avait dans ce cas de la matière à creuser sur des inégalités sociales, sur la pollution, sur les pots de vin, le manque de communication sur le sida ou que sais je encore, mais pour sur des choses qui méritent d’évoluer, au lieu de ça on a de la fumisterie made in M6….


Dans la série des choses regrettables qu’on peut accorder à cette émission, le pauvre « Pablo Escobar » qui revendiquait le quartier en temps que grand caïd local, a malheureusement été reconnu et tabassé, certains diront qu’il n’a eu que ce qu’il mérite. Perso je trouve dommage, qu’un mec qui a trop regardé Scarface se fasse tabasser à coup de parpaing pour avoir eu une grande gueule.


Enfin encore une fois, je remercie Tony Comiti Productions pour nous avoir offert un spectacle digne des plus grands reporters.