budget-2016

Voilà maintenant de nombreuses années que j'essaye de m'imprégner de la politique Mauricienne. Non pas que je crois en nos chers politiciens, qu’il soit de France ou d’ailleurs mais lorsqu’on vit quelque part on essaye de comprendre les grandes tendances et on essaye surtout (égoïstement ?) de voir ce que cela va changer pour sa petite personne et les gens qu’on aime.

Le précédent premier ministre, Navin Ramgoolam, avait largement été décrié par la classe politique opposante, par les électeurs eux-mêmes, pour de nombreuses raisons certainement toutes justifiées. Le premier ministre actuel Anerood Jugnauth a mené l’ensemble de sa campagne en promettant monde et merveille et en taclant son prédécesseur. Jusque-là rien d’anormal des manœuvres politiques des plus classiques pour attirer un électorat qui s’essouffle et qui a besoin de croire en quelqu’un d’autre.

Quelques mesures positives ont été prises ces dernières années, mais globalement je n’arrive pas à comprendre comment ce gouvernement vieillissant va réussir à aider le peuple Mauricien dans son ensemble.

Le fossé entre les très riches et les très pauvres ne semblent pas évoluer, de nombreux projets comme les Smart City étaient de la poudre aux yeux, le pays est toujours vendu au plus offrant, la politique écologique est à pleurer (la réactivité des autorités sur la catastrophe naturelle à Le Bouchon en est un bon exemple), la drogue synthétique explose auprès des plus jeunes, les routes sont toujours aussi dangereuses, le prix de l’immobilier ne cesse de grimper, le coût de la vie également et le nouveau budget qui vient de passer m’a simplement donné l’impression que les drogues légales cigarettes et alcool sont augmentés pour mieux remplir les caisses de l’état. Un grand merci tout de même pour la baisse du prix d’achat du gaz, à raison d’une bonbonne toutes les 6 semaines, je vais pouvoir économiser pas loin de Rs500 sur une année, sincèrement merci messieurs pour cet effort incommensurable qui méritait bien de faire la une de tous les médias Mauriciens pendant plusieurs jours !

Sur le plan international je ne vois pas tellement les choses sous un meilleur jour, mais les prétextes du consumérisme, du confort, de la chasse au Pokémon, de belles excuses dans ces prisons dorées m’aident à comprendre la passivité du peuple moutonné. Mais à Maurice il y a tellement de personnes dans une grande pauvreté financière (pas de cœur et certainement pas malheureux ou pas pour cette raison en tout cas !) mais rien ne m’explique que le peuple se laisse rouler dans la farine, amorphe devant ces décisions ou galopant comme un léger bruit de fond sur les réseaux sociaux. Ou peut-être que je n’ai rien compris et que c’est une forme de sagesse car au fond à part survivre que pouvons-nous réellement attendre de nos classes politiques ?

Bref je ne comprends pas vraiment les choix de nos dirigeants politique à l’Ile Maurice, en tant qu’Oligarques qui se transmettent le trône de génération en génération, ne devraient-ils pas chercher à enrichir le pays et son peuple pour assurer l’avenir de leur descendance ?

C’est pourtant une mentalité que j’ai découvert ici et très Indo-Mauricienne qui consiste à construire une maison pour chacun de ses enfants ou à défaut de moyens financiers importants, au moins récupérer un lopin de terre et le diviser pour chacun. Une démarche que je trouve très noble au passage et qui montre la projection dans le futur et l’envie de voir ses enfants mieux réussir que soit même ou au moins gommer les charges les plus importantes de la vie ? Mais les pères de la nation ne devraient-ils pas agir ainsi ?

Bref c’était mon coup de gueule du jour, toute cette politique fait de plus en plus de mal à Nou ti zil….