bansi

Cette année encore un cyclone est passé non loin des côtes Mauriciennes, une fois de plus nous avons été épargné et tant mieux. Bien que ma curiosité envers les cyclones soit réelle, je préfère de loin rester sur ma faim, plutôt que de voir des blessés ou pire encore.

Donc le sujet de cet article n’est pas directement en rapport avec la météo, mais plutôt en rapport avec les alertes cycloniques et ce qu’elles impliquent.

Pour ceux qui ne le savent, il y a des classes qui représentent le niveau de dangerosité :

Classe 1 : Attention il y a un risque de pluie diluvienne et toutes les conséquences qui vont avec

Classe 2 : Attention, en plus des pluies diluviennes, il y a des rafales de vent et le cyclone ce rapproche dangereusement de l’Ile Maurice. Récupérez vos enfants, nous fermons les établissements scolaires.

Classe 3 : Les entreprises sont fermées, il est interdit de circuler en voiture, l’imminence de l’approche du cyclone est telle que les autorités prennent toutes les mesures pour protéger la population.

Classe 4 : Je ne sais pas encore à quoi cela correspond, mais à mon avis, cela doit vouloir dire un truc, comme tous aux abris.

Outre ces généralités, ce qui me perturbe c’est cette fameuse classe 2, alors qu’on soit d’accord, je trouve ça très bien que le gouvernement prenne des mesures pour protéger les gens, surtout qu’on a pas besoin d’un évènement climatique pour qu’il y ait des morts.

Mais cependant j’ai le sentiment que l’utilisation de ces alertes cycloniques est un peu trop au petit bonheur la chance. Il faut comprendre qu’une alerte de classe 2, paralyse déjà beaucoup le pays et son économie.

Alors que de mon regard d’étranger, une classe 2, ne vaut même pas une bonne tempête bretonne….

La peur réelle des dirigeants est de voir le cyclone devenir un monstre qui ravage tout, mais avec la technologie satellite il est possible de mesurer la vitesse de progression et la direction de la bête, donc à quoi bon, paralyser un pays pendant 3 jours, alors que le point culminant du cyclone est annoncé depuis le début et qu’il n’a lieu que dans la soirée du 2e jour ?

Est-ce que cet excès de prudence est vraiment nécessaire ? Je suis d’accord que des évènements dramatiques se sont produits par le passé à cause de détérioration climatique, mais depuis mon arrivée cela correspond plus à des pluies torrentielles qui ont provoqué des inondations et malheureusement des morts en l’espace de quelques heures, donc pas grand-chose à voir avec un cyclone.

Enfin ce cyclone aura au moins été pour moi l’occasion de manger des faratas et de profiter au maximum de ma fille qui avait bien besoin de quelques jours de vacances après la longue et difficile reprise de la semaine dernière ;-)

Pour ceux qui me lirairent et qui ne connaissent pas l'adresse du site web pour la météo à Maurice, voici le lien des alertes cycloniques : http://metservice.intnet.mu/cyclone-bulletin-french-mauritius.php